Cacao Break, la citation positive et inspirante de la semaine pour un maximum de motivation

« Le monde n’a qu’une seule frontière. Elle s’appelle l’humanité »

Nadia Murad

Nadia Murad est une militante des droits de l’Homme irakienne appartenant à la minorité ethnique et religieuse Yézidie. Elle est née en 1993, dans le petit village de Kocho au nord de l’Irak. En août 2014, alors qu’elle n’a que 19 ans, l’État Islamique attaque son village et massacre plusieurs centaines de personnes. Nadia est alors faite prisonnière et vendue comme esclave sexuelle

Après trois mois de captivité, elle réussit à s’enfuir et rejoint alors l’Allemagne dans le cadre d’un programme de réfugié.e.s pour les survivant.e.s de l’Etat Islamique. Elle commence alors à parler publiquement des violences sexuelles utilisées comme arme de guerre. Elle devient aussi la porte-parole des mauvais traitements infligés à la communauté Yézidie

En 2016, elle est nommée ambassadrice de bonne volonté par l’Organisation des Nations unies pour la dignité des victimes de la traite des êtres humains. Elle écrit la même année, “Pour que je sois la dernière” un mémoire de sa capture et de son évasion. 

Elle est la co-fondatrice avec le Dr. Denis Mukwege du Global Survivor Fund, une organisation pour les survivant.e.s de violences sexuelles liées aux conflits.

En 2018, ils reçoivent tous les deux le prix Nobel de la paix « pour leurs efforts visant à mettre fin à l’utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre et de conflit armé ».

Sources :

Nobelprize.org

Britannica.com

Nationalgeographic.com